Eaufrance, le portail de l'eauADES | Portail national d'accès aux données sur les eaux souterraines

Portail national d’accès aux données sur les eaux souterraines

Vous êtes ici :

Glossaire   A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Qualitomètre (ou station de mesure de la qualité des eaux)

Un point d’eau peut être utilisé pour connaître la qualité de l’eau de la ressource. Que ce soit pour une connaissance patrimoniale de la ressource ou pour une connaissance de la qualité de l’eau qui en est issue pour des usages divers dont l’eau potable, le point d’eau est alors associé à une station de mesure de la qualité des eaux souterraines : le qualitomètre.

La station de mesure de la qualité des eaux souterraines (ou qualitomètre) est un point d’eau ou un ensemble de points d’eau où l’on effectue des mesures ou des prélèvements en vue d’analyses physico-chimiques, bactériologiques…, pour déterminer la qualité de l’eau qui en est issue.

Quand un qualitomètre porte sur un ensemble de points d’eau (exemple d’un champ captant), il est alors assimilé à un point d’eau dit « principal » avec une information indiquant qu’il s’agit d’un groupement et listant tous les points d’eau secondaires.

En règle générale, un qualitomètre est en relation avec une seule entité hydrogéologique. Il est admis cependant, que l’eau analysée au droit de la station puisse provenir de plusieurs entités hydrogéologiques (cf. entité hydrogéologique).

Sur un qualitomètre, on peut définir un ou plusieurs sites de mesure. Les sites de mesure sont les différents espaces géographiques de référence où il est recommandé d’effectuer les mesures in situ ou les prélèvements en vue d’analyses.

Chaque site de mesure caractérise un niveau de profondeur, verticale pour les puits ou horizontale pour les galeries, où sont réalisés les soutirages d’eau pour les prélèvements. Quand la station est un groupement de points d’eau, le site est caractéristique d’un volume souterrain dont les profondeurs minimale et maximale sont enveloppes des soutirages réalisés sur chacun des points d’eau.

Associés aux conditions de prélèvement, à la configuration et aux conditions d’usage du point d’eau, ils caractérisent également une qualité d’eau. En effet, la qualité de l’eau ne doit pas être considérée comme homogène sur l’ensemble de la station de mesure. Elle varie notamment en fonction :

  • de la profondeur du soutirage,
  • des conditions d’utilisation du point d’eau (le point d’eau fait l’objet d’un pompage permanent, intermittent ou inexistant),
  • de la configuration du point d’eau : un ou plusieurs horizons sont captés sur une hauteur plus ou moins importante,
  • des conditions de prélèvement : la qualité de l’eau sera différente selon que l’on prélève directement dans l’ouvrage ou que l’on constitue des échantillons par pompage de plus ou moins longue durée.